Commentaires

Histoire de plante : Peucedanum 'Daphnis' - Horti - culture

OBJECTIF

  • Dans ce blog, Philippe Ferret vous convie à des partages, relate ses expériences et vous propose des infos et des ressources, une veille dans le domaine des plantes et des jardins.
Ma Photo

Bibliographie

« Jardins d'ailleurs: à Taïwan... | Accueil | La botanique selon Alphonse Karr... »

18 fév

Histoire de plante : Peucedanum 'Daphnis'

Est - il possible de découvrir une plante nouvelle dans son jardin ? me demande-t-on souvent. C'est un peu le rêve de tout un chacun. Parfois, la nature fait bien les choses. Ainsi, l'observation, lors de promenades dans la nature ou de simples séances de jardinage est la clé de belles découvertes.

Il en fut ainsi, en 1990, dans le jardin d'essai maintenant disparu de l'Ami des Jardins, situé dans le vallée de l'Eure. Alors que je faisais le tour des plates-bandes avec Antoine (Antoine Breuvart maintenant pépiniériste dans le Pas de Calais) nous avons détecté quelques maigres feuilles panachées de crème sur un pied de Peucedanum ostruthium, une ombellifère indigène en France et provenant des pépinières Lepage. 

PeucedanumDaphnis

L'idée de donner sa chance à cette mutation naturelle fit son chemin. Après avoir prélevé minutieusement les quelques pousses singulières, nous les avons rempotées, choyées puis plantées en pépinière. Lorsque les qualités de cette nouvelle plante furent confirmées dans le temps, nous l'avons partagée auprès de différents pépiniéristes. Une règle d'or consiste à distribuer ses trouvailles afin de préserver de telles découvertes. Dorénavant, cette valeur devenue sûre est disponible dans de nombreux catalogues européens et même celui, fabuleux, de Terra Nova aux Etats - Unis

Preuve est faite que quiconque ayant le sens de l'observation (et peut-être un peu de chance) peut ainsi divulguer une plante méritante.

Mais, me direz-vous, quelles sont les qualités de cette plantes vivace ? Au premier abord, sa ressemblance avec l'herbe aux goutteux, Aegopodium podagraria 'Variegata', si envahissante, provoque une certaine méfiance. Ne vous méprenez pas. Si l'apparence est trompeuse, cette belle ombellifère compose de jolis couvre-sol sans trop de hâte. Elle se contente de peu, acceptant une sécheresse relative une fois bien installée. Toutefois, elle ne sera jamais aussi belle qu'à mi-ombre et en terre humifère. La floraison, en juin, est aussi fort décorative. Parfois, les inflorescences sont bien envahies de pucerons noirs, mais vous les délogerez aisément avec un jet d'eau puissant. La propagation est facile, par division des souches. 

Cette Impératoire (car tel est son nom vernaculaire) fait l'objet de divers usages connexes. Ses jeunes feuilles cuites sont consommables ; les racines servent à parfumer certains gins ou des fromages suisses. C'est aussi un ingrédient indispensable pour obtenir la fameuse bière italienne "Ramazzotti"

Pourquoi l'appellation 'Daphnis', me direz - vous ? Nous avions déjà, dans des circonstances similaires, baptisé un nouvel aster (dont je vous reparlerai) 'Chloe'. Le duo s'imposait donc.

Cette plante est disponibles en particulier chez Antoine Breuvart,  Lumen, le Jardin de Campagne et le Jardin d'Adoué

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00e008d7dbf588340120a8b0ab0e970b

Listed below are links to weblogs that reference Histoire de plante : Peucedanum 'Daphnis':

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Traduire cette page


Moteur de recherche

Print